Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Eclosions Asynchrones

Les Eclosions Asynchrones

Auto-édition, romans, poésie, spiritualité

Publié le par P.S.
Publié dans : #Poèmes
"Ghost", soldat-gamer pendant l'opération Serval, Mali, janvier 2013 © Youssouf Sanogo (AFP)

"Ghost", soldat-gamer pendant l'opération Serval, Mali, janvier 2013 © Youssouf Sanogo (AFP)

Niveau 1: Alerte
Une caméra zénithale en orbite géostationnaire
Observe des empreintes vitales pixellisées,
Mouvantes sur un plasma en haute définition.
L'efficacité omnisciente des super-calculateurs
Repère une activité non conforme, et cherche à la qualifier.

Niveau 2: Renseignements
Alors, des essaims de drones envahissent le ciel,
Nuées inquisitrices et bourdonnantes
De frelons de métal aux yeux pilotés à distance.
Partout ils se faufilent, reniflent le théâtre
Pour dénicher une faille où s'infilter.
Leurs mandibules gourmandes cliquètent et informent le nid.

La non conformité est réévaluée en menace :
Les empreintes vitales doivent être supprimées.

Niveau 3: En l'air
La zone est reconnue, c'est le temps des chasseurs
Dont les meutes décollent à la verticale.

" ... Guidées par laser,
Nos frappes sont chirurgicales. 
Les dommages collatéraux
Sont donc réduits au minimum,
Et pour ainsi dire impossibles... "

Dit, sur le pont du porte-avion,
un porte-parole souriant
Devant un parterre extatique
D'envoyés spéciaux qui frétillent.

Les carlingues d'argent brillent dans les lueurs de l'aube.
Leurs cris à réaction déchiquètent l'azur,
Strié de traînées de condensation qui s'étirent en spirales ascendantes.

Le quadrant est vectorisé
Par triangulation des satellites
Et les objectifs verrouillés.

Les rapaces cracheurs de foudre
Soulagent leurs fientes en grappes
Qui vitrifient murs et ruelles.

Sous les décombres de torchis,
Coulent des flots épais et sombres
Signant une vendange faste.

Les médailles se congratulent
Au poste de commandement,
Où clignotent les voyants verts
De la victoire et de la liesse.

Niveau 4: Au sol
Là-haut, pourtant, l'oeil en orbite
n'est pas encore satisfait.
Il faut nettoyer maison par maison car cela bouge encore. 

Des fantassins cybernétiques sont lâchés au milieu des ruines.
Les exo-squelettes articulés,
rendus furtifs à l'infra-rouge,
Projettent des rayons perforateurs contre les blindages de titane.
Des rafales de balles traçantes éclaboussent la nuit
En impacts incandescents dont les béances fumantes
S'alignent, se croisent, se rejoignent vers une silhouette qui s'évapore.
Point de fuite.

Une à une, les empreintes vitales s'effacent des écrans de contrôle.

 


" Ils rigoleront moins avec ça dans la gueule...
- Tu peux arrêter avec ta console ? Ça me saoûle ton truc !
- Encore deux minutes, maman, je finis juste le niveau... "

 

 

Commenter cet article