Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Eclosions Asynchrones

Les Eclosions Asynchrones

Auto-édition, romans, poésie, spiritualité

Publié le par Les Eclosions Asynchrones
Publié dans : #Poèmes
Crédit photo © Jakub Skafiriak - unsplash.com

Crédit photo © Jakub Skafiriak - unsplash.com

 

À force de séjourner dans la terre,
De la travailler, de la retourner,
L'âme s'émousse, se ternit, se corrode.


Engourdie, engluée,
La conscience s'encalmine
Dans la facilité et la paresse, 
Dans la mélasse de la peur,
Dans le sirop de l'ordinaire
Qui finit par gâter
Les crocs les plus acérés,
Les socs les plus rutilants.


Il faut, pour éveiller le laboureur,
Pour l'affûter par la friction,
Pour dépasser l'affliction, 
Que le Grand Univers
Tourne le Samsāra de pierre, 
La meule infinie des regrets,
La roue des actes manqués.


Fouettée par la gifle des siècles,
Par le torrent fou des époques,
La valse des défauts s'embrase,
Nos aspérités se disloquent
Dans une gerbe d'étincelles,
Et s'use l'ego excroissant
Jusqu'à retrouver son tranchant, 
L'éclat originel
Qui palpite toujours
Au rythme de la forge.

 

Commenter cet article