Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Eclosions Asynchrones

Les Eclosions Asynchrones

Auto-édition, romans, poésie, spiritualité

Publié le par philippe souchet
Publié dans : #Poèmes
Buste imaginaire d'Homère


Ecoute,
Ô peuple rassemblé !
Ecoute,
Un homme va parler
Qui se souvient des contes
Des milliers d'années.
On dit qu'il a connu
Celui qui a connu
Celui qui a connu
La naissance du monde,
L'affrontement des dieux.

Cela fait quelques mois
Qu'il est dans la cité.
Les habitués l'appellent
"Le Prince des Nuées".
Plus personne n'approche
Tant l'agora est comble,
Et l'olivier commence
A étendre son ombre.

Silence, enfants !
L'aède a pris sa lyre.
Point de lauriers tressés
A son front labouré,
Point de lourd pectoral
A sa nuque courbée,
Point de breloques d'or
Au cuir de ses sandales,
Point de myrrhe ou d'encens
Dans les plis de sa robe,
Point de fleurs odorantes
Dans sa barbe blanchie.

Son trésor est sa voix,
Grave comme la mer,
Et puissante,
Plus douce que le lait,
Et sucrée.
Dans ses yeux qui se plissent
Se glisse la malice,
Dans ses sourcils froncés
Un titan courroucé.

Entendez, enfants,
S'opérer la magie
Du Prince des Nuées.
Un chant neuf est en marche
Vers votre avidité,
Un chant nouveau exalte
Les valeurs d'autrefois,
La besace chargée
D'une guerre lointaine,
De déesses jalouses
Et de reines enlevées,
De héros immortels
Ou d'un tour aux Enfers.

Un lever de soleil
Dans le coeur des anciens
Et un glaive de bois
Dans la main des bambins ;
Les amants se sourient
Aux farces d'Aphrodite ;
La mère tient son fils
Quand brillent les armures
Et flottent les cimiers
Dans le vent chaud d'Asie.
Des chevaux par milliers,
Affolement d'écume,
Couvrent de leurs sabots
La plaine des combats.

Ô heureuse nation !
Lumière des trois mers !
Semence de la Terre !
Contemple les yeux morts
Du Prince des Nuées :
Tu sonderas l'abîme
Où naissent les légendes,
Le tissage de limbes
Dont on forge les mythes.


in "Les Eclosions Asynchrones" - dépôt SNAC n° 8-0222

Commenter cet article