Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Eclosions Asynchrones

Les Eclosions Asynchrones

Auto-édition, romans, poésie, spiritualité

Publié le par P.S.
Publié dans : #Citations


Toute tiède encore du linge annulé
Tu fermes les yeux et tu bouges
Comme bouge un chant qui naît
Vaguement mais de partout


Odorante et savoureuse
Tu dépasses sans te perdre
Les frontières de ton corps


Tu as enjambé le temps
Te voici femme nouvelle
Révélée à l'infini

 

 

© Paul Eluard, in "Derniers poèmes d'amour", Seghers

Commenter cet article