Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Eclosions Asynchrones

Les Eclosions Asynchrones

Auto-édition, romans, poésie, spiritualité

Publié le par P.S.
Publié dans : #Citations
     


        Le mendiant qui est en moi éleva ses mains amaigries vers le ciel sans étoiles et cria dans l'oreille de la nuit son appel affamé.
      Ses prières s'envolèrent vers l'aveugle obscurité qui se tient, tel un dieu déchu, dans un ciel désolé, peuplé d'espoirs morts.
     La plainte du désir y mourait au bord d'un abîme de désespoir; un oiseau gémissant tournoyait autour de ce nid déserté.


        Mais lorsque le matin jeta son ancre sur le rivage de l'Orient, le mendiant qui est en moi bondit en criant : " Béni suis-je, parce que la sourde nuit m'a renié, et que son trésor est vide."
        Il chanta encore : "Ô Vie, ô Lumière, vous êtes précieuses ! Et précieuse aussi la joie qui vous connaît enfin !"






© Rabindranath Tagore - in "L'Offrande Lyrique" - traduit de l'anglais par André Gide - poésie/Gallimard

Commenter cet article