Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Eclosions Asynchrones

Les Eclosions Asynchrones

Auto-édition, romans, poésie, spiritualité

Publié le par P.S.
Publié dans : #Citations



Je te regarde vivre dans une fête que ma crainte de venir à fin laisse obscure.


Nos mains se ferment sur une étoile flagellaire. La flûte est à retailler.


A peine si la pointe d'un brutal soleil touche un jour débutant.


Ne sachant plus si tant de sève victorieuse devait chanter ou se taire, j'ai desserré le poing du Temps et saisi sa moisson.


Est apparu un multiple et stérile arc-en-ciel.


Eve solaire, possible de chair et de poussière, je ne crois au dévoilement des autres, mais au tien seul.


Qui gronde, me suive jusqu'à notre portail. Je sens naître mon souffle nouveau et finir ma douleur.



© René Char - in "Commune Présence" - Poésie/Gallimard

Commenter cet article